Ministère d'État, Ministère de la Défense République de Côte d’Ivoire
armoirie

MERITE SPORTIF : LES FACI ONT RENDU UN DERNIER HOMMAGE À L’ADJUDANT À LA RETRAITE TCHOTCHE SANDOU VINCENT.

  
  
13 / 10 / 2020

 

MERITE SPORTIF : LES FACI ONT RENDU UN DERNIER HOMMAGE À L’ADJUDANT À LA RETRAITE TCHOTCHE SANDOU VINCENT.

 

Dans les usages militaires, les honneurs militaires funèbres sont rendus aux militaires qui décèdent en activité, et aux officiers d’un certain rang à la retraite. Cependant, certaines dispositions réglementaires prévoient de rendre cet ultime hommage à d’anciens militaires qui ont servi le drapeau de façon exceptionnelle du temps de leur service actif et qui ont fait la fierté des Armées. Au nombre de ces valeureux soldats, l’Adjudant à la retraite TCHOTCHE Sandou Vincent, monument de la boxe ivoirienne, Directeur technique national de la fédération ivoirienne de boxe et de la Société Omnisport des Armées Boxe, décédé le jeudi 17 septembre 2020, qui a glané de nombreux lauriers, sur bien des rings en Côte d’Ivoire, en Afrique et dans le monde.
- Champion de Côte d’ivoire civil mi-lourd en 1973-1975
- 2ème mondial des mi-lourds au Ghana en 1976
- Champion de Côte d’Ivoire civil mi-lourd en 1976
- Champion de Côte d’Ivoire militaire mi-lourd en 1976
- Champion de Côte d’Ivoire civil mi-lourd en 1977
- Champion de Côte d’Ivoire militaire lourd en 1977
- 3ème mondial en Egypte Mi-lourd en 1978
- Champion de Côte d’Ivoire civil mi-lourd en 1978
- Médaillé d’or aux jeux ivoiro-gabonais au Gabon en 1979
- Champion de Côte d’Ivoire civil mi-lourd en 1979
- Champion de Côte d’Ivoire civil militaire lourd en 1979
- Champion du monde militaire mi-lourd après 8 combats en une semaine à Bagdad en Irak en 1980
- Détenteur du trophée Félix-Houphouet Boigny en 1980
- Finaliste des mi-lourds militaires aux Etats-Unis en 1981
- Champion de Côte d’Ivoire civil mi-lourd en 1981
- Champion de Côte d’Ivoire militaire lourd en 1981
- Champion d’Afrique des lourds au Burkina-Faso en 1982
- Champion de Côte d’Ivoire civil mi-lourd en 1982
- Champion de Côte d’Ivoire militaire lourd en 1982
- 2ème mondial des lourds à Bangkok en Thaïlande en 1983
- Champion de Côte d’Ivoire civil mi-lourd en 1983
- Champion de Côte d’Ivoire militaire lourd en 1983
Un riche parcours qui a valu à ce sous-officier, qui a marqué le mouvement sportif ivoirien, de recevoir des honneurs militaires exceptionnels en présence du Chef d’Etat-Major Général des Armées à la place d’armes Général de Corps d’Armée OUATTARA THOMAS D’ACQUIN, place d’armes la plus illustre des Forces Armées de Côte d’Ivoire.
Le témoignage de vie et l’expression du souvenir de celui qui, par la force de ses poings et de sa technique pugilistique a inscrit le nom des Forces Armées de Côte d’Ivoire dans le répertoire de la boxe mondiale, ont été dits par le vétérinaire-colonel MALLEY Arnaud, vice-président central de la Société Omnisport des Armées au cours de l’oraison funèbre.
À titre posthume, le Général de corps d’armée Lassina Doumbia, chef d’État-major général des armées, l’a fait chevalier de l’ordre national, devant frères d’armes, parents et amis.