Ministère d'État, Ministère de la Défense République de Côte d’Ivoire
armoirie

Environnement - Santé pubique


Interpellation de trafiquants :

Etat-Major de la Marine Nationale/ Plus de 3000 litres d’hydrocarbures saisis par la Flottille Lagunaire.

Dans la nuit du dimanche 05 au lundi 06 mars 2017, la flottille lagunaire de la Marine Nationale ivoirienne a interpellé des trafiquants d’hydrocarbures sur le plan d’eau lagunaire. Les bandits à bord d’embarcations traditionnelles, se livraient à la contrebande de carburant. L’opération a permis de mettre la main sur 10 individus et de saisir 3000 litres de gas-oil.

Ce sont dix (10) individus de nationalité ivoirienne dont l’âge varie entre 18 et 27 ans, qui ont été surpris par la patrouille de la flottille lagunaire de la Marine Nationale dans les environs des portiques à conteneurs du Port d’Abidjan. Dans les cales de leurs six (06) embarcations étanches une quantité de gasoil estimée entre 2600 et 3000 litres.

Interrogé sur le sujet, le Chef d’Etat-Major de la Marine Nationale, le Contre-Amiral Djakaridja KONATE, a confié que cette pratique est très courante dans les eaux ivoiriennes et que l’intensification des patrouilles des éléments de la Marine permettra de freiner le trafic d’hydrocarbures. 

« Les saisies sont très souvent plus importantes, elles peuvent aller jusqu’à 80 000 litres… », renchérit-il.

Pour face à ce trafic très organisé, la Marine Nationale met en œuvre des moyens opérationnels conséquents en plus de disposer d’hommes biens entrainés et rompus à ce type d’intervention.

« Nous ne savions pas que c’était illégal, des ghanéens nous ont demandé de les aider à convoyer le carburant moyennant de l’argent. Cependant à l’approche des bateaux militaires, ils se sont éclipsés, nous laissant sur les embarcations… Nous nous débrouillons juste pour manger un peu.» affirme l’un des trafiquants répondant au nom de Bakayoko Ibrahim.

Concernant les préjudices liés à ce trafic, ils sont nombreux à en croire le 1er Maitre Adama DIOMANDE, Chef du Service de Sécurité du Plan d’Eau et du Renseignement Opérationnel (SPERO) des Fusiliers Marins Commandos.

Le carburant frauduleux qui est vendu à vil prix livre une concurrence déloyale aux opérateurs du secteur en plus d’être néfaste au plan environnemental. Le manque à gagner qui en résulte n’est pas de nature à favoriser les initiatives d’investissement dans le secteur.

 Et l’officier marinier d’insister : « Ces embarcations sont de véritables engins de pollution. Ainsi, lors de leurs passages, elles laissent des traces indélébiles dans les eaux. Ce qui est un risque grave pour les espèces halieutiques et pour l’environnement… Notons également l’âge relativement jeune des trafiquants qui doit nous interpeller…».

 Après un court séjour à la base navale de Locodjro, les 10 délinquants et leur cargaison ont été remis à la Gendarmerie Nationale pour nécessité d’enquête.

 Ce coup de filet de la Marine Nationale intervient à quelques jours de l’Opération internationale ‘’OBANGAME EXPRESS 2017’’ qu’abritera notre pays. Cette opération vise à renforcer la capacité d’une trentaine de pays africains à exercer l’action de l’Etat en Mer.

Source : BIPA