Ministère d'État, Ministère de la Défense République de Côte d’Ivoire
armoirie

« Obangame Express 2017 » : Piraterie maritime avec prise d’otages, dernier scénario de la manœuvre

  
  
27 / 06 / 2017

 

Le dernier scénario de la manœuvre multinationale conjointe « Obangame Express 2017 » s’est déroulée ce mercredi 29 mars 2017. L’exercice du jour qui portait sur la piraterie maritime avec cas de prise d’otages a été mené par trois bâtiments : Le patrouilleur ‘’Emergence’’ de la Marine Nationale ivoirienne,  le bâtiment ‘’Hassan II’’ de la Marine Royale Marocaine puis le ‘’Fouladou’’ de la Marine Sénégalaise.

Un bâtiment de la Marine Royale marocaine piraté par le ‘’Fouladou’’, un bâtiment sénégalais avec des prises d’otages au large du canal de Vridi, dans les eaux ivoiriennes. Objectif pour le capitaine Choilio SANOGO, Commandant le patrouilleur ‘’Emergence’’ et ses hommes : libérer les otages retenus à bord du bateau marocain et mettre hors d’état de nuisance le bâtiment mer-pirate sénégalais.

Embarqué à bord du patrouilleur ‘’Emergence’’, le commando ivoirien aux ordres du lieutenant KACOU Vincent est largué à bord d’un Tender, à hauteur du bâtiment piraté. Le long de la coque du bâtiment piraté, rapide et discret, le commando fort de sept (07) éléments investit le bâtiment. Avec toute l’efficacité du domaine maritime en matière de libération d’otages, les pirates sont très vite maîtrisés, et les otages libérés. Fouille minutieuse du navire puis évacuation des otages et des blessés par voie aérienne.

Pour la suite, le Tender va prendre en chasse le bâtiment pirate sénégalais jusqu’au sortir des eaux territoriales ivoiriennes.

Une simulation impeccable aux yeux des instructeurs. Notamment de l’avis du capitaine d’infanterie AMINE Khalid de la Marine Royale marocaine pour qui la Marine ivoirienne dans cet exercice a fait bonne impression à travers sa prestation.

« Obangame Express 2017 » sera marqué par le ‘’Symposium’’ des Chefs d’Etat-Major de Marine des 31 pays qui prennent part à cette 8ème  édition, le jeudi 30 mars  suivi de la cérémonie de clôture le vendredi 31 mars 2017, à l’Etat-Major Général des  Armées de Côte d’Ivoire.

Source : BIPA