Ministère d'État, Ministère de la Défense République de Côte d’Ivoire
armoirie

LA HAUTE HIERARCHIE DES FACI REMOBILISE SES TROUPES

  
  
02 / 06 / 2017

 

LA HAUTE HIERARCHIE DES FACI REMOBILISE SES TROUPES

Le message de la haute hiérarchie des Forces Armées de Côte d’Ivoire (FACI) à l’endroit des troupes militaires et gendarmes lors de la tournée de remobilisation des troupes dans les villes de Korhogo et Daloa les mercredi 31 mai et jeudi 01 juin, s’est voulu un peu plus clair. Celui de l’application stricte du règlement de discipline général, de la réintégration immédiate des armes illégalement détenues, du renouvellement de la cohésion au sein de la troupe, et du conditionnement pour des échéances futures telles que le probable déploiement des troupes ivoiriennes sur le théâtre extérieur.

 Composée du Général de Division TOURE Sékou, Chef d’Etat-Major Général des Armées et du Général de Brigade Nicolas KOUAKOU, Commandant Supérieur de la Gendarmerie Nationale, la délégation de la haute hiérarchie des FACI  a rendu une visite aux autorités administratives et religieuses des localités de Korhogo et de Daloa, pour les remercier de leurs implications et l’effort déployé dans le règlement pacifique des récentes crises qui minent l’Armée Ivoirienne. « C’est ensemble que nous devons consolider la paix en Côte d’Ivoire. Nous devons tous prier pour notre pays », voici la substance du message prôné par l’Imam Gaoussou CISSE de la grande mosquée de Korhogo, renforçant ainsi les raisons sa détermination dans cette tâche qu’il qualifie de ‘’noble’’.  

Dans toutes les casernes visitées, le Général TOURE Sékou et son homologue de la Gendarmerie Nationale Nicolas KOUAKOU, ont livré un message d’apaisement aux troupes.  Il s’est agi de remobilisé et de redynamiser la grande muette. « Officiers, Sous-officiers, Militaires du rang, nous devons relever tous les défis structurels de notre Armée », a affirmé le Chef d’Etat-Major Général des Armées.  Axant son propos liminaire sur les trois (03) axes forts que sont : le retour à la discipline et à la cohésion, la rétrocession immédiat des armes illégalement détenues et le repositionnement de l’Armée ivoirienne sur l’échiquier international,  le Général TOURE Sékou, a rappelé à chacun son devoir vis-à-vis du règlement militaire qui apparait comme une boussole pour le soldat. Tous devraient et doivent s’y conformer a-t-il martelé.

Sur la détention illégale d’armes à feu de petit, moyen et gros calibre, le Chef d’Etat-Major Général des Armées s’est voulu ferme : « j’invite tout militaire en possession illégale d’arme à feu de la réintégrer avant la fin du mois auprès de la région à laquelle il appartient ».

Enfin, une approche future de la perception de l’Armée ivoirienne a été élucidée par le Général de Division TOURE Sékou, celle de voir le militaire ivoirien en opération extérieur. Ainsi, pour atteindre cet objectif majeur, des formations au profit des militaires ivoiriens ont été initiées par la Défense au Royaume du Maroc. Ces formations qui renforceront à coup sûr les capacités opérationnelles de nos armées, boosteront l’appareil militaire en témoigne la récente mise sur pied du 1er Bataillon Pilote Projetable.

 En initiant cette énième tournée dans les unités et en associant à cette initiative les autorités administratives et religieuses, la haute hiérarchie des FACI veut donner un nouvel élan à la grande muette fragilisée par des mutineries à répétitions.

Source : BIPA